Le blog Santé

En savoir plus sur:

Le traitement anti-buée:

Quel porteur de lunettes n’a pas déjà vécu la désagréable expérience de rentrer dans un café après une bonne journée de ski par -5 degrés et de se retrouver avec un masque de buée devant les yeux ? Aujourd’hui il est possible d’éviter cette situation délicate grâce au traitement antibuée, traitement permettant de supprimer l’effet de condensation qui se produit normalement lorsque l’on fait subir aux verres un écart important de température.

Source : AlloLunettes.com

Le traitement Durci:

Le traitement anti-rayures est un traitement de surface qui durcit le verre et en améliore la résistance. Il permet de rallonger la durée de vie des verres et d’accroître le confort de port.
Les rayures ou égratignures peuvent en effet gêner la vision ou être assez inesthétiques lorsqu’elles sont visibles. Ce traitement est fortement recommandé si vous choisissez des verres organiques car ils se rayent très facilement. Les verres minéraux n’en ont quant à eux pas besoin.
Source : AlloLunettes.com

Le traitement anti-reflet:

Le traitement antireflet a pour objectif d’améliorer le confort de port et l’aspect esthétique des verres.
Un verre classique réfléchit la lumière et n’est donc pas totalement transparent. Sans antireflet, vos verres risquent de masquer vos yeux, par exemple sur une photo prise avec flash. Lors du travail sur ordinateur ou de la conduite de nuit, les verres classiques peuvent aussi être responsables d’éblouissements.
Il est judicieux de compléter le traitement antireflet par un traitement antisalissures qui empêche les gouttes d’eau et les corps gras d’adhérer.
Source : AlloLunettes.com

Le traitement hydrophobe, oléophobe et antistatique:

Le traitement antistatique empêche l’adhérence des poussières sur le verre. Il est souvent associé au traitement oléophobe.
Le traitement hydrophobe facilite l’écoulement des gouttes d’eau sur le verre et évite que des traces subsistent sur les optiques. Il est particulièrement conseillé en cas d’usage dans un milieu aquatique.
Le traitement oléophobe est un traitement antitache qui facilite l’entretien. Ce procédé permet en effet de moins nettoyer les verres en rendant leur surface glissante et, donc, non adhérente aux saletés.
Source : AlloLunettes.com

Le traitement photochromique:

Les verres photochromiques changent de couleur en fonction de la luminosité et de la température. Normalement, ils foncent à l’extérieur en présence d’UV et redeviennent clairs en intérieur. Le changement de teinte, auparavant relativement long et qui laissait aux verres une teinte marronnée un peu vieillotte, se fait désormais très rapidement pour laisser des verres quasiment transparents. En pratique, ils sont particulièrement utiles pour des porteurs de lunettes amenés à passer régulièrement de l’intérieur à l’extérieur, et inversement.

Source : AlloLunettes.com

Le traitement Polarisé:

Même en portant des lunettes de soleil classiques, il arrive qu’en mer ou à la montagne, on se trouve ébloui par la réverbération du soleil sur l’eau ou la neige, malgré le port de lunettes de soleil.
Avec les verres polarisants, les rayons du soleil réfléchis sont bloqués et tout éblouissement est supprimé.
Grâce aux verres polarisants, le confort visuel est garanti en toutes circonstances et la sécurité au volant est augmentée. En effet, outre la suppression de l’éblouissement, les verres polarisants permettent une meilleure perception des couleurs, des reliefs et des contrastes.
Source : AlloLunettes.com

Les teintes UVs:

La protection UV dépend de la matière du verre et non de sa teinte qui protège contre l’éblouissement. Après vous être assuré que le marquage CE figure bien sur la monture ou sur les verres, faites votre choix en fonction de vos activités et de votre goût. Il existe en effet cinq catégories de verres solaires qui offrent divers niveaux de protection (classes de 0 à 4). Trois couleurs dominent le marché. Le brun qui améliore les contrastes, le gris idéal pour la restitution des couleurs et le gris-vert pour un usage quotidien. Il existe des traitements complémentaires comme la polarisation qui offrent une protection et un confort de vision accrus.
Source : AlloLunettes.com

Grâce aux verres polarisants, le confort visuel est garanti en toutes circonstances et la sécurité au volant est augmentée. En effet, outre la suppression de l’éblouissement, les verres polarisants permettent une meilleure perception des couleurs, des reliefs et des contrastes.
Source : AlloLunettes.com

Le traitement anti-lumière bleu:

En 2017, tous les écrans ou presque sont constitués de LED ( Light-Emitting Diode). En revanche ce que vous ignorez probablement c’est que ces petites LED émettent une lumière chargée dans le spectre bleu.

Il s’avère qu’une partie de ce spectre participe à la dégradation des cellules de la rétine et/ou du cristallin entraînant sur le long terme un risque de DMLA et/ou cataracte.

Cette lumière artificielle provoque également des troubles de l’humeur et du sommeil et ne serait pas sans risque pour notre peau.
C’est pourquoi aujourd’hui, nos verriers ont développé un traitement de surface qui stoppe ces rayons bleus toxiques pour ne laisser passer que l’essentiel.

Source: opticadvisor.fr

optique-du-chateau-lumière-bleue-2
optique-du-chateau-lumière-bleue-1
39241469 - eyesight disorders. normal eye, astigmatism, hyperopia and myopia.

La myopie:

Tout d’abord il est bon de rappeler l’éthymologie du mot myope. Celui-ci vient du grecmuopia, qui signifie “vue de taupe”. En effet, la vision d’une taupe est très peu développé et l’animal possède une mauvaise acuité visuelle.

Ce défaut visuel touche la plus grande proportion des personnes équipées qui est estimée à environ 60% des porteurs en France, soit environ 20% de la pouplation française. En comparaison, la Chine atteint un rapport d’environ 80%.

La myopie est souvent due à un facteur héréditaire et/ou environnemental, qui se déclare chez l’enfant et s’accentue généralement avec la croissance (votre oeil grandit, le défaut aussi) pour se stabiliser une fois adulte.

Il est possible de prévenir ce défaut. En effet, l’oeil d’un myope n’a pas une bonne acuité de loin mais est remarquablement performant en vision de près. Les images se déplacent dans le sens de la lumière, il est donc plus facile pour un myope de voir de près sans aucun effort.

Votre oeil est un système optique de pointe, mais il arrive parfois que celui-ci est besoin d’une petite aide pour mieux fonctionner.
Cette aide est un dispositif médical, appelé verre ophtalmique (ou verre correcteur), qui a pour but de déplacer l’image sur votre rétine. Ce dispositif peut-être un verre de lunettes ou une lentilles de contact (selon l’aptitude de l’oeil à supporter la lentille).
Cependant, grâce aux nouvelles technologies, il est également possible d’effectuer une chirurgie réfractive afin d’enlever partiellement, ou totalement, le défaut visuel.

Rappel: La valeur de la  puissance d’un verre est la dioptrie (δ), valeur inversement proportionnelle à la distance de focalisation du verre (appelée distance focale).
Un verre de -1δ aura une distance foclae de

|1/1m| = |1mètre|

Pour un myope, la valeur de la puissance de son verre correcteur sera toujours négative.

Exemple de formule de verres concaves visibles sur une ordonnance d’un patient myope:

  • Oeil Droit: -2.00δ
  • Oeil Gauche: -1.75δ
la-myopie
Schéma d’un œil myope:
 
Sur le schéma, vous observez que l’image formée par votre oeil (le système optique) ne se trouve pas au bon endroit pour que votre rétine (l’écran de l’oeil où l’image doit être projetée) puisse la détecter avec précision.
Cette image se trouve avant votre rétine, il faut donc amener l’image en arrière de son plan de projection. Pour se faire, nous allons placer un verre concave (de puissance négative) devant votre oeil. L’image se trouvera alors sur votre rétine pour vous donner ainsi la meilleure acuité.
En revanche, en plus de déplacer l’image sur votre rétine, le verre d’un myope réduit la taille des objets observés.
Plus votre verre est fort, et plus cet effet se ressent. Cela explique qu’une personne ayant une forte myopie est “de petits yeux” à travers ces lunettes pour les gens qui le regardent.
Rédaction: OpticAdvisor©
Source image: visianinfo.com
Mots-clé: myopie, vision, oeil

L’hypermétropie:

Du grec , « au delà », « mesure », et « œil », l’hypermétropie signifie que le système optique de votre œil n’est pas assez puissant ou bien que votre œil est trop « court » pour sa puissance.
 
Autrement dit, les images du système se forment en arrière du plan de la rétine.Ce défaut visuel est souvent rencontré chez les enfants et disparaît bien souvent avec l’âge et la croissance. Cependant, l’oeil, grâce notamment au cristallin, est capable de compenser une partie voir la totalité de ce défaut, en modifiant sa puissance.
Nous appelons cela l’accomodation. Ainsi, l’oeil est capable de rendre une image nette, un objet vu flou à l’origine.
Mais dans 8 à 10% des cas, cette accomodation ne suffit pas, l’hypermétropie peut donc alors être corrigée par des verres correcteurs, des lentilles ou être opérée par une chirurgie réfractive.
lhypermetropie

Dans le cas d’une compensation de l’hypermétropie, nous équiperons l’oeil par une lentille ou un verre convexe (de puissance positive ou convexe)

Exemple de prescription pour un oeil hypermétrope:
OD: +1.75δ
OG: +1.50δ

Sur le schéma, vous observez que l’image formée par votre œil ( le système optique ) ne se trouve pas au bon endroit pour que votre rétine puisse la détecter avec précision. Cette image se trouve APRES votre rétine, il faut donc l’amener en arrière de son plan d’origine. Pour se faire, nous allons placer un verre convexe ( surface bombée, qui rapproche l’image ) devant votre œil. L’image se trouvera alors sur votre rétine ce qui vous donnera la meilleure acuité.

En plus de déplacer l’image sur votre rétine, le verre d’un hypermétrope augmente la taille des objets observés. Plus votre verre est fort, plus cette effet se ressent. Cela explique qu’un hypermétrope corrigé aura de grands yeux pour les personnes qui le regardent.

Si vous vous posez encore des questions sur l’hypermétropie, n’hésitez pas à demander à votre opticien OpticAdvisor.

Rédaction: OpticAdvisor©
Mots clés: surfeur, oeil, ptérygion
Source image: visianinfo.com

L’astigmatisme cornéen:

Pour bien comprendre les caractéristiques d’un œil dit astigmate, rappelons quelques petites notions.
Le stigmatisme d’un système optique est sa capacité à rendre d’un point objet, un point image sans déformation. Autrement dit, au travers d’un verre ou d’une lentille, tout objet aura pour image son identique. Vous l’aurez donc compris, un œil astigmate ne restitue pas la ponctualité des objets observés. 
Il se formera sur votre rétine ( l’écran ) une tâche plutôt qu’un point, nous parlerons de tâche de diffusion. Cette tâche se caractérise par un flou de loin et de près. 
Ce phénomène est dû à la toricité de votre cornée, c’est à dire l’irrégularité de sa forme arrondie.
Votre œil ne ressemble plus à une balle de foot mais à un ballon de rugby.Il existe 2 types d’astigmatisme, régulier ( 95 % ) et irrégulier.

Dans le premier cas, l’œil n’étant plus rond (emmétrope, myope et hypermétrope ) mais ovale, la lumière suivra 2 axes dits principaux qui sont perpendiculaires de 0° à 180°. Autrement dit le rayon de courbure de la cornée n’est plus le même suivant ces axes.

Il y aura donc un rayon maximal et un rayon minimal, ce qui équivaut a dire, l’un a une puissance maximale l’autre une puissance minimale.

astigmatism
Schéma d’un oeil myope et astigmate:
Crédit image: eyedolatry.com
 

Un astigmate peut être myope, dans ce cas l’image déformée se focalisera en avant de la rétine ou hypermétrope, l’image déformée se focalisera en arrière de la rétine.

Pour corriger ce défaut, nous placerons devant l’œil un verre torique.

Exemple de formule de verre torique visible sur une ordonnance d’un patient astigmate.

  • Œil droit 0,00 ( – 1,00 ) 90° ici l’œil est purement astigmate.
  • Œil gauche -2,00 ( -1,00 ) 180° ici l’œil est myope astigmate.

Il se décompose de la façon suivante :

Œil droit:

  •  à 90 degrés la puissance du verre est de 0,00 δ ( plane ), l’oeil est donc emmétrope
  •  L’axe perpendiculaire sera donc à 180 degrés et aura un puissance de – 1,00 δ, le défaut visuel est donc une myopie.


Œil gauche:

  • à 180 degrés, la puissance du verre est de -2,00 δ, l’oeil est donc myope de 2 dioptries.
  • à 90 degrés ( perpendiculaire ), la puissance du verre est de ((- 2,00 ) + ( -1,00 ))= -3,00 δ, l’oeil est donc myope de 3 dioptries.

Dans cet exemple, l’astigmatisme est régulier pour l’oeil gauche et irrégulier pour l’oeil droit. L’astigmatisme irrégulier est assez rare et peut-être la conséquence d’une plaie sur la cornée, d’un traumatisme, ou d’un kératocône. On parle de “fort” astigmatisme à partir de 2 dioptries.

2c847b19default

La presbytie:

Rappelons que la presbytie n’est pas une maladie mais un vieillissement normal d’une partie de votre œil, le cristallin. 
 
Ce vieillissement touche la quasi totalité de la population, que vous soyez porteur ou non, la difficulté à regarder au près se fera sentir un jour ou l’autre. Du fait de l’augmentation de l’espérance de vie, la proportion des presbytes croît d’année en année.
Cette partie de l’oeil qui vieillit est le cristallin, une lentille organique à deux faces très convergentes dont la puissance peut varier en fonction de la proximité des objets observés.Ce phénomène est possible grâce aux muscles ( muscles ciliaires ) qui entourent le cristallin afin de lui donner la courbure adéquate qui lui permettra de focaliser l’objet observé sur la rétine malgré sa proximité.


Avec le temps, cette plasticité diminue, l’accumulation des cellules provoque un durcissement et donc, une incapacité progressive à modifier sa courbure. ( pour faire la mise au point sur ce que vous regardez )D’une proximité de 5 cm à la naissance, on passe à 10 cm à 20 ans, 25 cm à 40 ans, 50 cm à 50 ans et 2 mètres à 70 ans. La distance habituelle de lecture se situant entre 30 et 40 cm, passé l’âge de 40 ans, il est très fréquent d’être presbyte.

Cela dit, certains seront plus avantagés que d’autres. Les myopes, ayants une capacité superieure à tous les autres porteurs et non porteurs pour la vision de près, n’auront souvent pas besoin de verres correcteurs pour la vision de près. En revanche, les hypermetropes seront d’autant plus touchés si leur défaut visuel de loin est grand.

38897730 - man finding it increasingly difficult to read without glasses

Les différents moyens de correction:

Pour corriger ce défaut, il convient de porter un équipement de vision de prés, dégressif ou encore progressif:
La vision de près ( verres de près ) : très confortable pour la lecture prolongée car le verre n’a qu’une seule puissance et n’a que très peu de déformation. Le champ d’observation est total dans le verre. En revanche il ne vous permettra pas de lire sur écran d’ordinateur ou même de voir des gens à proximité de vous. Il est encore moins conseillé pour la vision de loin.
Le verre dégressif : ce verre est un bon compris pour les jeunes porteurs. il permet d’avoir une vision net de près et ce jusqu’à 1m – 1.5m
Il ne convient pas à la vision de loin sauf dans certains cas où l’addition pour la vision de près est faible.

Le verre progressif : c’est le meilleur compris. Il vous donnera satisfaction au loin, sur ordinateur ( vision intermediaire ) et de près.
Cependant, du fait de la complexité de sa fabrication, le verre progressif induit des effets plus ou moins inconfortables selon sa géometrie (chaque type de fabrication donne des  performances optiques différentes).

Des effets de tangage ou de flou seront perceptibles suivant la qualité que vous prenez.
Chaque verre progressif vous permettra de voir net à toutes distances mais ne vous donnera pas le même confort.

Il existe également différents moyens de corrections en lentilles de contact, que nous développerons dans un prochain article.

Afin de bien choisir le type de correction adéquate, faîtes confiance à votre opticien. Lui seul saura vous guider et vous conseiller afin de choisir ce qu’il y a de mieux pour vous, en fonction de votre correction, de vos habitudes et de vos besoins visuels. 

Rédaction : OpticAdvisor©
Mots-clés : Presbytie, cristallin, accomodation, lunettes, verres progressif, ordinateur, opticien

Crédit photos: Rodenstock / Essilor / 123rf